Back to top

Actualités

#e-actus — 03 octobre 2016

Réalité virtuelle : nouvelle arme contre les phobies ?

Vertige, addiction, stress post-traumatique, claustrophobie… Alors qu’une part croissante de la population souffre de troubles de l’anxiété, le corps médical se tourne vers une technologie directement inspirée des jeux vidéos pour guérir ces maux : la réalité virtuelle. 

La confrontation fictive
Nouvelle branche de la Thérapie Comportementale et Cognitive, cette technique immersive permet de plonger le patient dans un environnement fictif très réaliste pour lui faire vivre à distance sa phobie. Équipé d’un casque ou de lunettes, il se retrouve confronté à la situation qu’il redoute et apprend ainsi à maîtriser progressivement sa peur avec l’aide de son thérapeute. Une étape palier qui lui permet après quelques séances de mettre son apprentissage à l’épreuve de la réalité. 

Une technique en plein essor ? 
Si le dispositif médical est encore peu répandu - notamment en raison de son coût - il pourrait bientôt, au vu de l’intérêt qu’il suscite et de l’ouverture du marché, se démocratiser. D’autant que la technique présente de nombreux atouts ! Plongeant le patient atteint de phobie dans une expérience in vivo, la réalité virtuelle le confronte à une situation d’anxiété forte tout en lui permettant de garder le contrôle. Ce procédé l’aide par une exposition progressive à dompter plus facilement sa peur. Mais le praticien en tire également des avantages. Il peut adapter simplement l’expérience à chaque patient et à chaque phobie grâce aux nombreux paramètres proposés. Sélection d’univers, degré d’intensité, environnement sonore… Rien n’est laissé au hasard, comme la possibilité d’interrompre à tout moment l’immersion lorsque cette dernière s’avère trop oppressante. 

Associant aujourd’hui cette technique à l’imagerie médicale ses défenseurs commencent à mieux en mesurer les effets. Alors, la réalité virtuelle va-t’elle impacter durablement le secteur de la santé ? Une chose est sûre, l’évolution et les perfectionnements technologiques ne cesseront d’étendre ses champs d’application.

Sources :

- Le Monde  

- La Croix

Partager sur