Back to top

Actualités

#Législation — 04 août 2017

Assurance Maladie : 1,94 milliard d’économie pour 2018

Promouvoir les génériques, réduire les hospitalisations, lutter contre la fraude… Le 29 juin dernier, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) présentait son bilan annuel 2018 « Charges et produits » avec son plan d’action pour réduire les dépenses de santé. Ses objectifs sont ambitieux : réaliser près de 2 milliards d’économie en améliorant « l’efficience du système de santé ». Retour sur les principales mesures avancées. 

Poursuivre le développement de l’ambulatoire

Parmi les pistes citées, la CNAM maintient son cap en incitant à la réduction des hospitalisations par le développement de l’activité ambulatoire. Une orientation poursuivie depuis plusieurs années pour faire face à la hausse du nombre d’hospitalisation complète. Dans la même perspective, des mesures ont aussi été avancées pour réduire la durée des séjours à l’hôpital. Avec ces leviers, couplés à une meilleure prise en charge des patients, la CNAM souhaite réaliser une économie de 470 millions d’euros. 

Promouvoir les génériques et optimiser les prescriptions 

La plus grosse réduction de dépenses est attendue sur le poste des médicaments avec un objectif de 750 millions d’euros d’économie. Pour y parvenir, la CNAM souhaite poursuivre la campagne de promotion en faveur des médicaments génériques et biosimilaires. Mais aussi renforcer le suivi des traitements par les patients et améliorer la qualité des prescriptions. Pour soutenir cet effort, des logiciels seront mis à disposition des professionnels de santé pour les accompagner et limiter les risques comme l’iatrogénie.

Améliorer la pertinence des soins et limiter les abus

Troisième grand chantier : la pertinence et le bon usage des soins ainsi que la lutte contre les abus (720 millions d’euros d’économie). Sont notamment ciblés ici la fraude, le recours aux ambulances lorsque d’autres moyens pourraient être envisagés, le nombre d’arrêts de travail prescrits jugé trop important et la pratique d’actes perçus comme redondants ou inutiles.

Mettre en place un forfait inédit

Mais l’Assurance Maladie souhaite aussi explorer de nouvelles pistes. Parmi les innovations qui pourraient voir le jour, retenons la mise en place d’un forfait « épisode de soins ». Exemple avec les prothèses de hanche : plutôt que de facturer le coup de la pose puis dans un second temps les interventions éventuelles mais très coûteuses liées à une réhospitalisation, la CNAM propose d’augmenter la rémunération de l’intervention initiale. En contrepartie, les éventuelles opérations liées notamment aux complications ne seraient, elles, plus prises en charge. Cette expérimentation constitue une approche inédite en France. L’objectif étant à terme d’appliquer la même méthode à d’autres pathologies afin d’encourager de meilleures pratiques.

Ce rapport annuel servira d’appui au projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2018 qui sera présenté à l’automne par la Ministre de la santé. 

Sources : 
http://www.lemonde.fr/financement-de-la-sante/article/2017/06/29/l-assurance-maladie-annonce-1-9-milliard-d-euros-d-economie-pour-2018_5153218_1655421.html
http://www.leparisien.fr/societe/l-assurance-maladie-prevoit-1-9-milliard-d-euros-d-economies-en-2018-29-06-2017-7098159.php
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/06/29/97002-20170629FILWWW00215-l-assurance-maladie-2mds-d-economies-en-2018.php

Partager sur

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...