Back to top

Actualités

##actualités — 25 mars 2021

AppliedVR lève 29 millions de dollars pour soulager les douleurs chroniques avec la réalité virtuelle

La start-up AppliedVR récupère 29 millions de dollars. Une levée de fonds en série A annoncée mardi 23 mars 2021 par cette entreprise qui développe une méthode pour soulager les douleurs chroniques par la réalité virtuelle. Elle a obtenu ces fonds de F-Prime Capital, JAZZ Venture Partners, Sway Ventures, GSR Ventures, Magnetic Ventures et Cedars-Sinai. Au total, AppliedVR a levé 35 millions de dollars depuis sa création.

UNE SOLUTION TESTÉE PAR 60 000 PERSONNES
AppliedVR a mis au point une solution baptisée EaseVRx qui combine thérapies cognitivo-comportementales et exercices de pleine conscience. Le but étant de réduire les douleurs chroniques. Sa solution a déjà été utilisée par près de 60 000 patients dans 200 hôpitaux et AppliedVR ajoute avoir récemment mené une étude clinique randomisée de huit semaines. La start-up assure qu'il en ressort que ce dispositif produit une amélioration "cliniquement significative" de multiples douleurs et que le taux de satisfaction et d'engagement des participants est élevé.

"Les douleurs chroniques sont l'un des problèmes médicaux les plus répandus dans le monde", affirme Matthew Stoudt, cofondateur et CEO d'AppliedVR, dans un communiqué. Ces douleurs affectent près d'un tiers des américains pour un coût annuel estimé à 635 milliards de dollars, selon Applied VR. Ces maladies sont complexes à traiter et peuvent entraîner des dépendances à certains traitements. L'utilisation de la réalité virtuelle vient limiter ces risques et facilites les soins à domicile. Une nécessité à l'heure de la pandémie de Covid-19 qui restreint les accès aux hôpitaux et aux soignants.

En octobre dernier, sa solution a rejoint le programme "Breakthrough Device" de la Food and Drug Administration (FDA) pour des traitements concernant la fibromyalgie résistante et la lombalgie chronique réfractaire. Ce programme de la FDA destiné aux technologies de rupture permet d'accélérer le processus d'évaluation du dispositif et d'être épaulé par a FDA dans ses démarches.

Source: @lenacorot pour usine-digitale.fr

Partager sur